Les outils
L'outillage mis à la disposition du personnel d'entretien, par la société était assez
rudimentaire.

N'importe quel bricoleur du dimanche d'aujourd'hui est mieux équipé.

Par exemple, pour une dizaine d'électriciens, il existait un seul controleur de tension,
que l'on sortait du bureau du contremaitre dans les très grandes occasions.

Extraite d'un catalogue de l'époque, voici une brochette de l'outillage des années
1950-1960
La pince universelle, l'outil à tout faire.
La pince à couder le tube Bergmann
La clé à molette
Le tamponoir, ancêtre de la perçeuse à
percussion. Il permettait de percer les murs
pour y placer des chevilles ( en bois). Il
fallait frapper sur le manche en acier avec
un marteau , en imprimant à l'outil un léger
mouvement de rotation.
Les clés à tube.
La Duplex. Cet outil , équipé de poinçons de
différents diamètres, permettait de percer
des trous dans de la tôle ou des ailes de
cornières. Son gros avantage: il ne
nécessitait pas d'avoir une alimentation
électrique sur le lieu de travail.
La lampe à souder.
Elle fonctionnait à l'essence et permettait de
réaliser des soudure à l'étain ou d'étamer
des épissures.
Perceuse manuelle
Les gripettes étaient utilisées pour
escalader les poteaux en bois support
de lignes électriques.
La ceinture de sécurité, en cuir, pour
s'attacher lors de travaux en hauteur.